Droits d’accès et permis

Remise à l’eau des grands saumons

Préparatifs

Vins et boissons alcoolisées

Activités

Histoire du pavillon St-Jean

09072013-JG1_8527   gaspe, saint jean, peche, saumon, lifestyle  gaspe, dartmouth, falls, saumon               09072013-JG1_8616

Droits d’accès et permis

Pour faciliter et accélérer les formalités d’enregistrement et d’émission de permis et de droit d’accès, nous vous prions de nous faire parvenir par courriel ou télécopieur les informations suivantes :

  1. Les noms et adresses civiques complètes de chacun des pêcheurs du groupe.
  2. Le numéro de permis de pêche de chacun des pêcheurs. Si vous n’avez pas de permis de pêche, il nous fera plaisir de vous en émettre un.

Remise à l’eau des grands saumons

De 1998 à 2006, la rivière St-Jean a été en situation de remise à l’eau obligatoire des grands saumons. Seule la capture des madeleineaux (saumon de moins de 63 cm) était permise. Depuis 25 ans, le ministère des Ressources Naturelles et de la Faune du Québec effectue annuellement des travaux de recherche sur le saumon dans deux rivières au Québec. La St-Jean est une de ces deux rivières. À la demande du ministère, nous avons convenu d’une entente lui permettant d’obtenir de l’information sur les grands saumons de la rivière. Ainsi, depuis 2007, pour des fins de suivis et d’études scientifiques, il est permis, à compter du 1er août, d’y capturer un maximum de 50 grands saumons. À compter du 1er août, la clientèle du Pavillon a droit à un grand saumon par séjour de pêche. Cette mesure n’a pas d’impact négatif sur les montaisons de saumon puisque la rivière St-Jean est en très bonne santé. Une moyenne annuelle de plus de 1160 saumons remonte la St-Jean depuis 2001.

Préparatifs

Afin de vous aider dans vos préparatifs, voici une liste des accessoires de pêche qu’il ne faut pas oublier d’apporter et les vêtements indispensables.

Équipement de pêche

  • Veste de pêche
  • Bottes de pêche (jambes hautes)
  • Canne à moucher
  • Moulinet
  • Soie à moucher, ligne de réserve et bas de ligne
  • Mouches (noyées, sèches)
  • Chasse-moustiques
  • Crème solaire
  • Lunettes de soleil polarisées
  • Couteaux, ciseaux, coupe-fil
  • Lampe de poche (petite, portative)
  • Veste de flottaison
  • Permis de pêche

Vêtements

  • Coupe-vent
  • Imperméable
  • Chandail chaud
  • Chemise d’été manches longues
  • T-shirt
  • Pantalons/jeans
  • Vêtements confortables pour le soir
  • Sous-vêtements, chaussettes, etc.
  • chapeau, casquette
  • Souliers
  • Trousse de toilette
  • Etc.

 

Besoin d’un équipement? Louez-le à notre boutique Saumon Gaspé.

Vins et boissons alcoolisées

Vous pouvez bien sûr apporter des boissons alcoolisées.

Nous vous rappelons que le Pavillon offre vins, bières et autres alcools pour accompagner votre souper.

Activités

Le Pavillon vous offre la pêche et plus encore!

Vous désirez des activités pour votre famille dans la région tandis que vous pêchez? Comme, par exemple, une excursion au parc national Forillon ou au parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, sanctuaire exceptionnel d’oiseaux, dont le fou de Bassan? Une partie de golf à Fort-Prével? Des services de massothérapie? Pour vous, tout est possible.

C’est ce qui nous permet d’affirmer que le Pavillon St-Jean est un des camps de pêche les plus sophistiqués et conviviaux en Amérique du Nord.

Si vous désirez planifier vous-même ces activités et en connaître plus sur les attraits touristiques de notre région et de notre municipalité :

Association touristique de la Gaspésie
www.tourisme-gaspesie.com

Office du Tourisme et des Congrès de Gaspé
www.tourismegaspe.org

Pour un service d’accompagnement personnalisé, veuillez nous contacter.

L’histoire unique du Pavillon St-Jean

Déjà au 19e siècle, la St-Jean est reconnue pour être une des rivières les plus attrayantes en Amérique du Nord, en raison de la combativité de son saumon et de la beauté grandiose du paysage gaspésien. Elle a même la réputation d’être la plus poissonneuse des trois rivières du Grand Gaspé : St-Jean, York et Dartmouth. À l’époque toutefois, elle est à l’usage exclusif d’un riche bourgeois de Boston.

Puis ce fut au tour du gouverneur du Canada, Lord Dufferin, de la fréquenter assidûment avec son épouse dans les années 1870, y invitant ambassadeurs et amis. Voici un passage éloquent et ô combien charmant du journal de lady Dufferin, datant de juillet 1873 :

Vendredi 11 – Un gentleman américain nous a offert d’aller pêcher sur sa rivière, la St-Jean, et de rester avec lui, nous avons accepté. Nous avons embarqué abord [sic] du Druide, nous nous sommes lavés et habillés mieux que cela avait pu être possible sous la tente, et après deux heures, une nouvelle aventure pu commencer. Nous avons navigué une demi-heure, franchi le courant avec le bateau, avons marché un bout de chemin, et alors nous avons rencontré six chevaux sellés. Nous les avons pris, et sommes partis pour trois heures d’équitation à travers le bois, à cinq milles du lieu d’où nous étions partis à travers une forêt brûlée. De grands arbres calcinés étaient tout ce qui restait de l’ancienne forêt, mais un merveilleux nouveau sous-bois était en train de se former un peu partout. Cette chevauchée nous a emmenés au Shanty (chalet) de monsieur Curtis sur la St-Jean.

Samedi 12 – Ce matin, nous sommes partis pour quatre heures de canotage vers le haut de la rivière ; cependant, nous nous sommes arrêtés cinq fois pour pêcher, ainsi le temps ne nous a pas paru trop long. Nous avons atteint la fosse Kelly, en sachant qu’à cet endroit, il y avait du saumon. Lord Dufferin en a capturé un de dix-huit livres presque immédiatement. Monsieur Curtis en a ferré un pour moi, mais alors qu’il me tenait la canne, il s’est décroché…

Le Pavillon St-Jean fut construit dans les années 1950 afin de répondre aux attentes des sportmens. Il fut entièrement reconstruit récemment. Aujourd’hui, sa renommée s’alimente encore aux attentes et aux valeurs de sa clientèle, parmi laquelle on rencontre les saumoniers les plus exigeants d’Amérique et d’Europe.